Le chemin du deuil

Le corps et l’esprit

Vivre une telle épreuve est traumatisant. Un traumatisme qui engendre des phénomènes naturels conscients mais aussi inconscients.

L’esprit est sidéré, puis sur pause, puis au ralentit. Pendant ce temps, le corps doit quand même assumer son rôle. C’est ce que j’appelle le mode « pilotage automatique ». On réalise les gestes du quotidien, alors que l’esprit lui est toujours ailleurs.

C’est d’ailleurs le corps qui prend le poids de la douleur de manière inconsciente. On s’est vite rendu compte que nous avions tous les deux une boule au ventre, de manière permanente, comme la veille d’un examen, ou avant un évènement stressant, mais ponctuel. Nous ça sera pour la vie. Cette boule marque l’absence au quotidien de notre fils, Léo. Parfois, nous avons même du mal à respirer et je réalise qu’au delà de la douleur, notre corps de parents réagit comme Léo, qui ne respire plus.

Le corps assume toute cette pesante douleur quand l’esprit doit penser, réaliser, panser, assumer, supporter. Quand l’esprit n’arrive plus à pleurer, c’est le corps qui pleure. « On peut pleurer sans larmes », comme l’écrit Bérangère De Bodinat dans son livre « Les anges ne meurent jamais » (Editions J’ai Lu). Les larmes se transforment en mal de dos, tensions dans les épaules, cou bloqué, visage fermé, maux d’estomac, besoin de crier ou besoin d’être silencieux.

Une autre réaction physique, mais celle-ci consciente, que nous sommes plusieurs à avoir eu : les tatouages. Un besoin inconditionnel de graver à jamais sur notre peau, un signe, un élément, un symbole pour Léo. Les regarder, ça fait du bien. On est marqués au fer rouge (plutôt l’encre noire).

Le corps et l’esprit agissent donc indépendamment l’un de l’autre dans un premier temps avant de petit à petit se retrouver en phase. L’important est de savoir accueillir tous ces phénomènes, ces sentiments et ces réactions sans les refouler. C’est ça aussi avancer.

"Léo notre petite merveille, 13/11/2017", mes 3 étoiles, le petit nuage de Léo et son bracelet pour sa naissance.

« Léo notre petite merveille, 13/11/2017″, mes 3 étoiles, le petit nuage de Léo et son bracelet pour sa naissance.

 

A propos de letoileleo

Julie, Mamange de 30 ans. Récit d'une manange qui a vu s'envoler son petit garçon de 4,5 mois. Plus haut que les étoiles, Léo est partout.

3 Réponses à “Le corps et l’esprit”

  1. Le 06/06/2018 à 23:28 Sèv Art a répondu avec... #

    Que c’est beau Julie, les textes, les images, les mots, l’amour, l’espoir… Tous les soirs je rend visite à ton blog, comme un témoin de mon soutien sur votre chemin du deuil. Du fond de mon cœur je vous embrasse tous les deux, et même tous les 3

    • Le 22/07/2018 à 20:03 letoileleo a répondu avec... #

      Ça nous touche beaucoup de te savoir nous suivre, merci !

  2. Le 06/06/2018 à 23:28 Sèv Art a répondu avec... #

    *rends

Ajouter votre réponse

Fraternitematernelle |
Maman en création |
Aimy accouche chez soi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | From France to India with love
| Uneptitefille