La vie après

Ce moi(s) d’août

Mon Bébé Joli, Mon Léo,

En ce début de mois d’août, je suis en vacances. Pour 3 semaines, première fois de ma vie. C’est aussi la première fois de ma vie que je pars en vacances avec une chape de plomb sur ma tête. Cette lourdeur que je porte avec ton Papa tous les jours depuis ton départ. La vie, elle, elle a continué, nous un peu à la traîne derrière, toujours avec un temps de retard, souvent en retrait avec cette pesanteur physique et morale. Comme si mes yeux étaient trop lourds pour les ouvrir en grand. Parce que voilà, ça aurait dû être nos premières vacances en famille. Tu devais prendre l’avion avec nous, visiter l’île de ton Papa, tremper tes mini pieds dans l’eau et le sable, tu aurais dû te battre avec nous pour retirer tes lunettes de soleil. On avait acheté une jolie casquette, très ressemblante à l’une de ton Papa. On avait récupéré le maillot de bain marinière de ton cousin Liam. Comment me réjouir de ces vacances sans toi ?

Heureusement, on va pouvoir se détendre, se reposer et profiter ensemble, avec et pour toi. La reprise était costaud. Papa et moi devons appuyer sur pause pour revenir plus fort à la rentrée. C’est bien de s’occuper l’esprit mais là je ressens le besoin de me retrouver, de nous retrouver. D’avoir nos moments ensemble malgré cette infinie distance qui nous sépare. De me concentrer sur toi, sur nous, sur ce qu’il nous arrive. Je crois que j’en suis toujours complètement et littéralement sidérée.

Ce bonheur éphémère, cette temporalité presque liée aux saisons. Notre amour, lui, est intemporel. Tu es né en hiver et tu nous manques tant cet été. La vie n’a pas souhaité que tu connaisses un vrai printemps et un bel été, c’est vraiment trop cruel et injuste. Tu aurais évidemment eu chaud en ce moment mais te connaissant tu aurais adoré les brumisateurs. J’imagine tant ta petite frimousse et ton rire en contact avec ces minuscules perles d’eau. La même tête que quand tu découvrais l’air et le vent pour les premières fois avec le rire en plus. C’est drôle un brumisateur. C’est drôle un Léo.

Ton Papa a prévenu la compagnie aérienne que tu ne serais pas dans l’avion avec nous mais sur ton nuage juste à côté. J’ai trop peur d’une maladresse ou d’une indélicatesse. De m’effondrer si on ose me demander où tu es. Comment expliquer que tu es partout où nous sommes sans être là physiquement ?

J’adore les avions, j’adore prendre l’avion. Ça aurait été tellement super de te faire découvrir ces vacances comme tout ce que tu étais censé découvrir, apprendre et connaître dans ta vie. Mais tu as déjà appris à voler, tellement trop tôt…

Tu aurais été un débrouillard et un indépendant, ça c’est une évidence.

Voilà mon Cœur, on est Les Indestructibles mais c’est une lutte de chaque instant de vivre sans toi. Je dois t’avouer, même si je souhaite te protéger, que (parfois) ça ne va pas. Je quitte le bureau l’esprit léger avec cette perspective de repos au soleil avec ton Papa mais aussi avec le cœur lourd de devoir affronter encore une nouvelle étape de vie sans toi. Jamais plus on profitera comme avant, mais on profitera autrement. Tu nous donnes la force d’avancer. Notre plus belle force c’est toi. Mon chat, mon Bébé d’amour, mon petit chou, mon Loulou chéri. Qu’est-ce qu’on t’aime…jusqu’aux étoiles et au-delà.

Rendez-vous dans les nuages :)

IMG_8485

A propos de letoileleo

Julie, Mamange de 31 ans. Récit d'une manange qui a vu s'envoler son petit garçon de 4,5 mois. Plus haut que les étoiles, Léo est partout.

2 Réponses à “Ce moi(s) d’août”

  1. Le 03/08/2018 à 19:09 Aurélie a répondu avec... #

    Ressourcez vous, après tout, vous en avez tellement besoin . Tout vous rappellera que Léo n’est pas la, alors qu’il devrait passer ses premières vacances avec vous, mais, il sera dans vos pensées en permanance, et partout avec vous comme tu le dis si bien.
    La mer, le sable et le vent sont pour moi la liberté, et quoi de mieux que tout ça, pour représenter nos petits anges ?
    Comme si être au bord de la mer, nous rapprochait un peu de nos tout petits….
    Plein de courage, et plein de bisous volants à Léo.

    Aurélie, mam’ange de Wijdane et Iyass.

    • Le 04/08/2018 à 10:50 letoileleo a répondu avec... #

      Merci Chère Aurélie. Nous allons profiter pour 3 ;-)

Ajouter votre réponse

Fraternitematernelle |
Maman en création |
Aimy accouche chez soi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | From France to India with love
| Uneptitefille
| La D'FAMILY